Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news      interviews   

déc.
07
2023
CEVA Logistics, ENGIE et SANEF donnent le coup d’envoi de la première expérimentation de transport routier longue distance bas-carbone en Europe

   - L’expérimentation lancée par l’Alliance ECTN se déploie sur 900 km, entre Avignon et Lille, et compte 4 segments autoroutiers    - entre 5 stations relais.
D’une durée de deux ans, elle testera en conditions réelles le transport de marchandises longue distance décarboné sur le réseau autoroutier.
   - Ce test d’envergure mobilise, dans une démarche de co-construction, l’ensemble des parties prenantes du transport routier (transporteurs, chauffeurs routiers, clients-chargeurs, énergéticiens, concessionnaires autoroutiers, constructeurs de camions, pouvoirs publics).
   - En parallèle, les partenaires mènent une étude de faisabilité pour évaluer le déploiement du concept à l’échelle de l’Europe.

CEVA Logistics, ENGIE et SANEF, les partenaires de l’ECTN Alliance (European Clean Transport Network Alliance), ont donné, lundi 20 novembre, le coup d’envoi de l’expérimentation du concept de transport routier de marchandises longue distance bas-carbone, annoncé en début d’année.

Ce test, déployé sur un parcours de plus de 900 km entre Avignon et Lille, vise à démontrer que le concept ECTN, basé sur un réseau de terminaux pour l’avitaillement bas-carbone des camions, ouvre la voie, dès aujourd’hui, à la décarbonation du transport routier de marchandises longue distance, sans faire appel à des innovations technologiques particulières.

En proposant aux transporteurs une solution basée sur des énergies alternatives au diesel pour le transport de marchandises longue distance, le concept permet de répondre aux demandes des clients-chargeurs de décarbonation de leurs flux et, dans le même temps, aux impératifs de transition énergétique.

16 camions semi-remorques en « relais de poste »

Le concept proposé par l’Alliance s’inspire de l’ancien « relais de poste ». Il s’agit de créer sur le réseau autoroutier des stations relais équipées de bornes de recharge électrique et de pompes d’avitaillement en bioGNC pour les poids lourds, au niveau desquelles les remorques sont décrochées puis raccrochées au camion tracteur du segment suivant.

Le trajet test entre Avignon et Lille est découpé en 4 segments : Avignon (Vaucluse) - Lyon (Rhône) - Dijon (Côte-d’Or) - Sommesous (Marne) - Lille (Nord), chaque camion effectuant deux allers-retours par jour entre deux de ces stations relais.

Ce principe de trajets allers-retours quotidiens sur un segment routier délimité participe, d’autre part, à l’amélioration des conditions de travail des chauffeurs routiers et à l’attractivité du métier en réduisant l’éloignement du domicile.

Chaque membre de l’Alliance apporte son expertise dans la mise en place du dispositif.

   - CEVA accueille sur ses agences d’Avignon, Lyon, Dijon et Lille des stations relais et met en place une tour de contrôle, basée à Valenciennes, qui assure la supervision des flux ainsi que le suivi des temps de trajet et de l’énergie consommée.
   - ENGIE installe et opère des bornes de recharge électrique et des pompes de distribution de biogaz.
   - SANEF accueille, pour ce test, une station relais sur l’aire de service de Sommesous. L’aire de Sommesous est une préfiguration de ce que seront les terminaux sur autoroute ou à proximité immédiate de ces axes qui portent l’essentiel du trafic routier de marchandises longue distance.Démarrant avec 4 camions bioGNC opérés par le transporteur F.D.E. Transports, le dispositif s’élargira progressivement à 16 camions, dont 12 électriques, en accueillant de nouveaux partenaires de transport et chargeurs. À terme, il permettra, cinq jours sur sept, la remontée vers le Nord de 8 semi-remorques partis de la zone de chalandise Avignon-Marseille et la descente dans l’autre sens de 8 autres.

De grands noms du commerce et de l’industrie, tels que la Logistique Alimentaire Intermarché et Heineken, témoignent de leur intérêt pour le concept ECTN et participent à l’expérimentation en tant que chargeurs, en confiant certains de leurs flux logistiques Sud/Nord.

Une démarche de co-construction ouverte

Le concept ECTN se veut résolument ouvert aux différentes parties prenantes (transporteurs, chauffeurs routiers, clients-chargeurs, énergéticiens, concessionnaires autoroutiers, constructeurs de camions et pouvoirs publics), qui sont invitées à participer à sa co-construction et ce dès le début de l’expérimentation.

Des processus et outils logiciels seront notamment construits et améliorés, permettant de transmettre aux clients des certificats de traction bas-carbone d’un niveau de précision inédit et d’assurer la supervision en temps réel du système complet (16 camions bas-carbone, 6 bornes de recharge électrique, plusieurs stations d’avitaillement en bioGNC).

En parallèle, une étude de faisabilité, confiée à une équipe composée d’experts en logistique (CEVA), en infrastructures autoroutières (SANEF) et mobilité lourde bas-carbone (ENGIE) et d’experts de ENGIE Impact et de Carbone 4, a été lancée afin de modéliser l’ensemble du concept tel qu’il pourrait être déployé à terme en Europe. Attendus dans les prochains mois, les résultats fourniront une estimation de la contribution d'un tel réseau à la décarbonation du transport routier de marchandises longue distance au niveau européen et éclaireront les conditions permettant sa réalisation.

« Le projet ECTN a été mûri pendant plus de deux ans. En associant les capacités et expertises de trois grands groupes français, avec le soutien de nos partenaires et clients, nous avons réuni toutes les conditions pour apporter une réponse concrète à l’enjeu critique de décarbonation du transport routier de marchandises en Europe. Ce qui se produit avec l’avènement de la voiture électrique, nous pouvons le rendre possible pour les poids lourds, avec le soutien des pouvoirs publics européens. Cette expérimentation est un premier pas vers une transformation de grande ampleur de notre industrie, aux bénéfices environnementaux considérables », déclare Luc Nadal, Directeur général de CEVA Logistics Europe.

À propos d’ENGIE

ENGIE est un groupe mondial de référence dans l’énergie bas carbone et les services. Avec ses 96 000 collaborateurs, ses clients, ses partenaires et ses parties prenantes, le Groupe est engagé chaque jour pour accélérer la transition vers un monde neutre en carbone, grâce à des solutions plus sobres en énergie et plus respectueuses de l’environnement. Guidé par sa raison d’être, ENGIE concilie performance économique et impact positif sur les personnes et la planète en s’ appuyant sur ses métiers clés (gaz, énergies renouvelables, services) pour proposer des solutions compétitives à ses clients.
Chiffre d’affaires en 2022 : 93,9 milliards d’euros. Coté à Paris et Bruxelles (ENGI), le Groupe est représenté dans les principaux indices financiers (CAC 40, Euronext 100, FTSE Euro 100, MSCI Europe) et extra-financiers (DJSI World, Euronext Vigeo Eiris - Europe 120 / France 20, MSCI EMU ESG screened, MSCI EUROPE ESG Universal Select, Stoxx Europe 600 ESG-X).


Source : Communiqué ENGIE

Voir la fiche de l'entreprise ENGIE



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
 
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 

euro-énergie © Atémys 2024 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources