Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news   

juin
15
2021
Confirmation d’une demande européenne d’hydrogène de 2300 TWh en 2050, facilitée par la construction de la Dorsale européenne

  - La nouvelle étude publiée par l’initiative de la Dorsale hydrogène européenne estime la demande d’hydrogène à 2 300 TWh en 2050 dans l’Union européenne (UE) et au Royaume-Uni (RU), soit 20-25% de la future demande d’énergie totale
  - L’UE et le RU disposent d’un potentiel suffisant pour produire cet hydrogène de manière renouvelable et bas-carbone, même si des importations d’hydrogène depuis les pays voisins sont probables
  - Le transport par canalisations, qu’il soit dans l’UE ou avec les pays transfrontaliers de l’UE (Maghreb, Moyen-Orient…), est une solution plus compétitive que le transport par voie maritime ou indirectement par lignes électriques

L’initiative de la Dorsale hydrogène européenne (“European Hydrogen Backbone”, EHB) présente aujourd’hui un rapport d’analyse sur les futures tendances de demande, d’approvisionnement et de transport d’hydrogène à travers l’Europe. Cette étude complète la version actualisée des cartes de l’EHB publiée le 13 avril 2021, qui prévoit un réseau d’hydrogène de près de 40 000 km reliant 19 pays de l’UE, ainsi que le Royaume-Uni et la Suisse dès 2040.

Une importante demande d’hydrogène pour atteindre la neutralité climatique en Europe

Pour l'UE et le RU, la demande d’hydrogène estimée à l’horizon 2050 est de 2 300 TWh (dont 2 000 TWh en UE) soit 20 à 25% de la consommation totale d’énergie à cet horizon. L’hydrogène est essentiel pour la décarbonation de l’industrie, en particulier la synthèse de produits chimiques (comme l’ammoniac et les produits chimiques à forte valeur), la production d’acier, ainsi que la production de carburants. L’hydrogène devrait également jouer un rôle majeur dans l’approvisionnement d’électricité bas-carbone et renouvelable pilotable, en tant que carburant pour la mobilité lourde et, dans certains pays, pour le chauffage des bâtiments.

L’Europe peut être autosuffisante dans la production d’hydrogène renouvelable et bas-carbone, même si des importations sont probables

La demande totale d'hydrogène attendue pourrait être satisfaite par de l'hydrogène renouvelable produit dans l'UE et au Royaume-Uni, en utilisant de l'électricité renouvelable. Néanmoins, la production domestique d’une telle quantité d’hydrogène renouvelable est sujette à l'acceptabilité sociétale, notamment en termes d’accélération des capacités installées de renouvelables mais aussi de financement, de réglementation et de définition des standards de qualité. Les coûts de production de l’hydrogène renouvelable devraient baisser, en permettant un développement accéléré. Outre l’hydrogène renouvelable, de grandes quantités d’hydrogène bas-carbone peuvent être produites en Europe à un coût relativement bas, afin de réduire rapidement les émissions de gaz à effet de serre et accélérer la transition énergétique. L’étude démontre également que les importations d’hydrogène par canalisation peuvent compléter les productions européennes à des coûts attractifs.

La Dorsale hydrogène est essentielle pour créer un marché transfrontalier de l’hydrogène en Europe à coût compétitif

Les infrastructures de gaz existantes reconverties seront primordiales pour relier zones d’offre et zones de demande d’hydrogène. Les canalisations d’hydrogène représentent l’option la plus compétitive pour le transporter en grande quantité et sur de longues distances, avec un coût de 0,11-0,21 €/kg pour 1 000 km, inférieur au transport maritime pour les distances habituelles en Europe et dans les régions voisines. L’étude montre également que, pour le transport d’énergie en grande quantité et lorsque le produit fini visé est l’hydrogène, les canalisations sont une solution plus compétitive que les lignes électriques délivrant la même quantité d’énergie, et ce même sans inclure les coûts de flexibilité pour le système électrique comme le stockage d’énergie.

À propos de GRTgaz

GRTgaz est le 2ème transporteur européen de gaz, fort de 32 500 kms de canalisations et 640 TWh de gaz transporté. L’entreprise compte 3000 salariés et a réalisé près de 2,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2020. GRTgaz s’est doté d’une raison d’être « Ensemble rendre possible un avenir énergétique sûr, abordable et neutre pour le climat ». Entreprise innovante en pleine transformation pour adapter son réseau au défi écologique et numérique, GRTgaz est engagé en faveur d’un mix gazier français 100% neutre en carbone en 2050. Elle soutient les filières d’hydrogène et de gaz renouvelables (biométhane et gaz issus des déchets solides et liquides). GRTgaz assure des missions de service public pour garantir la sécurité d’acheminement auprès de ses 945 clients (expéditeurs, distributeurs, industriels, centrales et producteurs de biométhane). Avec ses filiales Elengy, leader des terminaux méthaniers en Europe, et GRTgaz Deutschland, opérateur du réseau de transport allemand MEGAL, GRTgaz joue un rôle clé sur la scène européenne. L’entreprise exporte ses savoir-faire à l’international, notamment des prestations développées par son centre de recherches RICE.

À propos de Teréga

Acteur majeur du monde de l'énergie en Europe, Teréga est implanté depuis plus de 75 ans dans le grand Sud-Ouest de la France. L’entreprise opère plus de 5 000 km de canalisations et deux installations de stockage souterrain, représentant respectivement 16 % du réseau de transport de gaz français et 24 % des capacités de stockage nationales. Répondant à ses obligations de service public, Teréga assure l'acheminement du gaz naturel vers plus de 400 postes de livraison, dans les meilleures conditions de sécurité, de coût et de fiabilité. L’entreprise a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 460 M€ et compte environ 660 collaborateurs.
Teréga jouit d'une position stratégique en Europe, où l’entreprise assure les interconnexions garantissant la sécurité d'approvisionnement, tout particulièrement avec l’Espagne. Consciente que le gaz renouvelable a un rôle essentiel à jouer dans la transition énergétique, Teréga veut s'imposer comme accélérateur de cette révolution verte par une implication croissante dans les filières biométhane, hydrogène (dont Power-to-Gas) et gaz naturel pour véhicules.




 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 
Napec
 
Napec
 
Napec
 

euro-énergie © Atémys 2021 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources