Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news      interviews   

fév.
02
2023
Financement record du Groupe BEI à l’appui de la sécurité énergétique et de l’économie verte de l’UE

   - En 2022, la BEI a accordé plus de 17 milliards d’EUR en faveur de projets contribuant à l’indépendance de l’UE vis-à-vis des importations de combustibles fossiles.
   - Bien avant le délai fixé à 2025, la BEI a déjà dépassé son objectif de consacrer 50 % de l’ensemble de ses financements à l’action pour le climat et à la durabilité environnementale.
   - Le soutien aux investissements visant à préserver la compétitivité européenne et à réaliser les grands objectifs stratégiques de l’UE à l’échelle mondiale figurera parmi les principales priorités pour cette année.

En 2022, le Groupe Banque européenne d’investissement (Groupe BEI) a signé un montant record de nouveaux financements pour les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, les infrastructures de stockage et les réseaux de distribution, soulignant l’engagement indéfectible de la banque de l’Union européenne (UE) à garantir l’accès à une énergie abordable dans un contexte d’incertitude extrême. Les financements signés par la BEI en faveur de projets promouvant les énergies durables dans l’UE ont atteint le montant sans précédent de 17,06 milliards d’EUR, alors que la Banque a entamé la mise en œuvre d’un train de mesures spécifiques pour soutenir le plan REPowerEU qui vise à mettre un terme à la dépendance à l’égard des importations de combustibles russes.

Dans l’ensemble, le Groupe BEI (Banque européenne d’investissement et Fonds européen d’investissement) a signé l’an dernier un volume d’opérations de 72,5 milliards d’EUR qui devrait appuyer des investissements à hauteur de quelque 260 milliards d’EUR et la création de 950 000 emplois d’ici 2026. Près de la moitié des prêts de la BEI dans l’Union européenne (46 %) ont été signés au profit de projets dans des régions relevant de l’objectif de cohésion, étayant le soutien que la Banque accorde à une croissance et à une convergence équitables dans l’ensemble de l’UE.

« Nous avons tenu nos promesses, nous avons dépassé nos objectifs, nous avons joint le geste à la parole », a déclaré Werner Hoyer, président de la BEI, lors de la publication des résultats annuels du Groupe BEI à Bruxelles. « La banque de l’UE déploie toute sa puissance financière pour amortir les répercussions économiques de l’agression injustifiée de Vladimir Poutine et jeter les bases d’une relance durable. »

La BEI a proposé une aide immédiate à l’Ukraine dès le déclenchement de la guerre et décaissé 1,7 milliard d’EUR l’an dernier pour aider à financer les interventions d’urgence de réparation des infrastructures du pays ravagées par les bombardements russes. La Banque reste déterminée à intensifier ses activités en Ukraine, conformément au mandat confié par les dirigeants de l’UE et en étroite collaboration avec la Commission européenne, le Parlement européen et les partenaires internationaux.

Outre son soutien à l’Ukraine, BEI Monde – la branche de la BEI dédiée aux partenariats mondiaux, créée il y a un an – a signé de nouveaux financements pour 9,1 milliards d’EUR en 2022, portant à 10,8 milliards d’EUR le total de ses opérations.

Les financements verts de la BEI ont à nouveau nettement augmenté, s’établissant à 36,5 milliards d’EUR (58 % du total), ce qui montre que la Banque a respecté son engagement de consacrer au moins la moitié de ses ressources à l’action pour le climat et à la durabilité environnementale, et ce, bien avant le délai de 2025 qu’elle s’était fixé. Globalement, le Groupe BEI est en bonne voie de réussir, comme escompté, à mobiliser des financements verts à hauteur de 1 000 milliards d’EUR au cours de cette décennie, ayant déjà soutenu 222 milliards d’EUR d’investissements à cette fin ces deux dernières années.

« À l’heure où les États-Unis déploient le plus grand programme de subventions vertes de l’histoire, il est impératif que l’Europe poursuive sur sa lancée et garde le cap, à la fois pour le bien de notre planète et pour la compétitivité de nos économies », a déclaré Werner Hoyer, président de la BEI. « La banque de l’UE assumera sa part pour financer les innovations locales qui nous conduiront à la neutralité carbone. »

Activités du FEI

En 2022, le FEI a engagé plus de 9 milliards d’EUR en faveur de petites entreprises et de projets d’amélioration des infrastructures et d’action pour le climat, qui devraient permettre la mobilisation d’environ 97 milliards d’EUR d’investissements pour soutenir une transition inclusive vers la neutralité climatique, la transformation numérique de l’industrie européenne et la compétitivité des entreprises de l’UE. Un tiers environ du montant signé a été consacré à la durabilité environnementale et à la transformation écologique, tandis que 27 % ont été investis dans de petites entreprises actives dans les domaines de l’innovation et de la transition numérique.

À la lumière des perspectives économiques difficiles pour 2023, le FEI prévoit de poursuivre le déploiement du programme multithématique InvestEU et de le compléter par de nouveaux dispositifs, comme l’initiative Champions technologiques européens, dont le lancement est prévu dans les semaines à venir pour soutenir l’innovation locale. Il importe de souligner que les investissements en fonds propres du FEI dans les secteurs d’activité verts étaieront le plan REPowerEU en vue de mettre fin à la dépendance à l’égard des importations de combustibles fossiles.

« Fort du travail déjà accompli, le FEI conservera toute sa précision et son agilité opérationnelles, en s’adaptant à notre monde en mutation et en s’attachant à acheminer efficacement les ressources publiques là où elles sont les plus nécessaires », a déclaré Marjut Falkstedt, directrice générale du FEI. « Nous continuerons à soutenir les petites entreprises européennes tout en accroissant notre activité relative aux solutions financières axées sur la durabilité, telles que les fonds ciblant l’action pour le climat et les infrastructures. »

Réaction face à la pandémie

Le Groupe BEI s’est efforcé de mettre rapidement à la disposition des entreprises européennes autant de financements que possible lorsque la pandémie a frappé. Avec l’aide de 22 États membres, le Groupe BEI a créé le Fonds de garantie européen (EGF) qui, en deux ans d’activité environ, a signé des opérations pour 20,9 milliards d’EUR (sur les 24,4 milliards disponibles) sous la forme de prêts, de garanties et d’apports en fonds propres et en quasi-fonds propres. Ces ressources financières étaient destinées à permettre aux entreprises, en particulier aux petites et moyennes entreprises, de résister à la pandémie et de retrouver ensuite le chemin de la croissance. Les financements signés au titre de l’EGF devraient mobiliser des investissements représentant 183,5 milliards d’EUR en faveur des économies européennes.

A propos de la Banque européenne d’investissement

La Banque européenne d’investissement (BEI) finance des investissements de qualité qui contribuent à la réalisation des grands objectifs de l’UE, notamment en matière de transition juste et de neutralité climatique à l’échelle mondiale. Filiale de la BEI, le FEI est le plus grand pourvoyeur européen de capital-risque et de capital-investissement.


Source : Communiqué BEI

Voir la fiche de l'entreprise BEI



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
 
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 

euro-énergie © Atémys 2024 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources