Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news   

déc.
13
2019
La BEI approuve 8,1 milliards d’EUR de prêts en faveur de l’énergie renouvelable, de l’efficacité énergétique, des transports durables et de l’agriculture

La Banque européenne d’investissement (BEI) a approuvé ce jour l’octroi de 8,1 milliards d’EUR de nouveaux financements qui serviront à soutenir des investissements dans l’action climatique, le développement durable, la santé et l’éducation en Europe et dans le monde. Elle entend notamment soutenir des projets de petite et grande dimension ayant trait aux énergies renouvelables, la mise au point de véhicules électriques et l’amélioration de l’efficacité énergétique des foyers. Les financements de la BEI approuvés ce jour contribueront aussi à la construction d’infrastructures hydriques et de routes rurales dans des pays en développement touchés par les changements climatiques.

Le Conseil d'administration de la BEI a également approuvé un appui à des activités de recherche-développement, en partenariat avec la fondation Bill and Melinda Gates et l’EU Malaria Fund, afin de mieux lutter contre le paludisme.

« L’urgence climatique exige des actions immédiates. Et la BEI réagit. Comme je l’ai confirmé lors de la COP 25 à Madrid au début de cette semaine, la banque de l’UE s’est engagée à doubler son appui à l’action climatique dans le monde entier et à mobiliser 1 000 milliards d’EUR pour des investissements dans ce secteur au cours de la prochaine décennie. Les projets approuvés ce jour illustrent la détermination de la BEI à accélérer la mise en œuvre dans les domaines de l’énergie propre, des transports durables, de l’efficacité énergétique, de l’eau et de l’agriculture d’investissements visant la réduction des émissions et la protection des populations vulnérables contre les phénomènes météorologiques extrêmes. La plupart de ces projets sont extrêmement innovants. L'innovation nous aidera à faire face au réchauffement climatique et débouchera sur une situation qui profitera à tous : tout en luttant contre le dérèglement climatique, nous comblerons le déficit d’investissement dans l’innovation que l’on constate entre l’Europe et ses concurrents dans le monde. Aucun compromis n’est possible : nous pouvons et nous devons agir selon ces deux axes », a affirmé Werner Hoyer, président de la BEI.

Accélérer la recherche sur le paludisme et les programmes de vaccination

En partenariat avec l’EU Malaria Fund et la fondation Bill and Melinda Gates, la BEI a accepté de financer des activités de recherche-développement afin de mieux lutter contre le paludisme et d’éradiquer potentiellement le virus, qui touche des millions de personnes dans le monde.

Elle a aussi approuvé un nouvel appui destiné à renforcer les activités de Gavi, l’Alliance du Vaccin. Cet appui servira à renforcer les programmes de vaccination de l’Unicef, qui est le plus grand acheteur et fournisseur mondial de vaccins pour les pays en développement.

Encourager les entreprises à investir dans l’action climatique

L’engagement du secteur privé à diminuer sa consommation d’énergie est essentiel pour réduire les émissions de carbone.

La BEI a approuvé 3,8 milliards d’EUR de nouveaux financements pour des investissements en faveur des entreprises. Ces décisions portent notamment sur un soutien ciblé à l’action climatique en partenariat avec des banques locales et des partenaires financiers en Belgique, au Danemark, en France, en Slovaquie et en République tchèque.

La Banque a également convenu de soutenir des investissements d’entreprises situées au Danemark, en France et en Allemagne désireuses d’améliorer les technologies liées aux appareils auditifs, d’intensifier la recherche dans le domaine des ingrédients alimentaires et de renforcer les laboratoires spécialisés dans les biosciences.

Ont également été approuvés de nouveaux financements à l’appui des entreprises en partenariat avec des banques locales en Belgique, en France, en Italie, en Slovénie et en Espagne, ainsi que de nouveaux projets de financement du secteur privé en Géorgie et en Serbie.

Aider les villes à réduire leur consommation d’énergie

La remise à neuf d’infrastructures urbaines existantes afin de permettre une utilisation plus efficace de l’énergie et de l’eau, ainsi qu’une meilleure protection contre les phénomènes météorologiques extrêmes, est essentielle pour accélérer les effets de l’action en faveur du climat.

La BEI a approuvé de nouveaux financements destinés à soutenir la mise en œuvre d’infrastructures intelligentes liées aux réseaux électrique et d’adduction d’eau à Linz (Autriche), à appuyer des investissements dans les transports urbains durables à Bratislava, la capitale de la Slovaquie, et à soutenir de nouveaux projets devant contribuer à améliorer le traitement des eaux usées à Mitrovica (Kosovo).

La banque de l’UE participera aussi au financement de nouveaux investissements effectués par des collectivités locales et régionales pour améliorer l’efficacité énergétique des logements aux Pays-Bas.

Elle financera par ailleurs la construction de nouvelles installations d’épuration et le renforcement du réseau de distribution d’eau salubre au profit de plus de 2 millions de personnes à Niamey, la capitale du Niger, une ville confrontée à de fréquentes sécheresses et à des mouvements migratoires en provenance du Sahel.

Accélérer les investissements dans les énergies propres et renouvelables

La BEI a approuvé de nouveaux financements à l’appui d’un nouveau parc éolien de grande envergure en mer du Nord, de projets de petite dimension dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique en Italie et du renforcement de la distribution d’électricité dans l’ouest du Népal afin de permettre aux communautés isolées de bénéficier de l’énergie hydraulique.

La BEI soutiendra également de nouveaux projets liés aux énergies renouvelables, notamment concernant des centrales hydroélectriques et des parcs éoliens, sur l’ensemble du territoire brésilien.

Garantir des modes de transport durable comme solutions de substitution à la voiture

En Estonie et en République tchèque, les passagers bénéficieront de nouveaux investissements ferroviaires, approuvés ce jour par la BEI, qui permettront de moderniser les voies existantes et d’améliorer les services ferroviaires régionaux.

Soutenir les investissements dans l’agriculture et la bioéconomie dans les pays touchés par la sécheresse

Le Conseil d’administration de la BEI a approuvé un nouveau programme de financement rationalisé visant à accélérer les investissements dans l'agroalimentaire en Espagne et une nouvelle initiative paneuropéenne destinée à accroître les investissements dans la bioéconomie circulaire.

Soutenir le développement durable pour protéger les communautés vulnérables dans le monde entier

Des milliers de Cambodgiens, de Laotiens et de Nigérians vont bénéficier de nouveaux investissements approuvés ce jour, destinés à mieux protéger les routes rurales contre les phénomènes météorologiques extrêmes. Ces opérations contribueront à réduire le coût des déplacements et de transport et à atténuer les risques auxquels sont confrontés les agriculteurs qui ne peuvent accéder aux marchés en raison de routes fermées.

Renforcer l’enseignement et transformer les hôpitaux

La BEI a accepté de soutenir la construction de nouvelles écoles à Vienne (Autriche), l’édification d’un nouvel hôpital à Kouvola et l’agrandissement d’un hôpital existant à Kymenlaakso, deux localités finlandaises, ainsi que la construction d’un nouvel hôpital universitaire à Malmö, en Suède.

Réunis au siège de la BEI à Luxembourg, les représentants des actionnaires de la BEI – les 28 États membres de l'UE – ont approuvé au total 48 prêts, dont 8 projets destinés à être financés par la BEI au titre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), le pilier financier du plan Juncker.

Source : Communiqué BEI

Voir la fiche de l'entreprise BEI



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 

euro-énergie © Atémys 2022 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources