Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news      interviews   

juin
27
2023
la production d’hydrogène offshore : le projet HOPE et son consortium sélectionnés par la Commission Européenne et soutenus à hauteur de 20 M€

   - Le projet HOPE (Hydrogen Offshore Production for Europe) est coordonné par Lhyfe (France) et est mis en œuvre avec 8 partenaires européens: Alfa Laval (Danemark), Plug (Pays-Bas), Strohm (Pays-Bas), EDP NEW (Portugal), ERM (France), CEA (France), POM West-Vlaanderen (Belgique) et DWR eco (Allemagne).
   - D’une envergure inédite (10 MW – jusqu’à 4 tonnes d’hydrogène vert produites par jour), ce projet a été retenu par la Commission Européenne dans le cadre du partenariat européen pour l’hydrogène propre “Clean Hydrogen Partnership” et bénéficie à ce titre d’une subvention de 20 millions d’euros
   - HOPE sera implanté en mer du Nord, au large du port d’Ostende, dans une zone d’essais en mer qui ambitionne d’être le centre névralgique de la filière hydrogène vert en Belgique.
   - Pour la première fois au monde, un hydrogène vert sera produit en mer puis exporté à terre via un pipeline composite pour alimenter les besoins de l’écosystème régional.

Le consortium du projet HOPE (Hydrogen Offshore Production for Europe), coordonné par Lhyfe, a signé un accord de subvention de 20 millions d’euros avec la Commission européenne. Cette signature fait suite à l’évaluation positive de la proposition soumise par les partenaires dans le cadre de l’appel à propositions du Clean Hydrogen Partnership, co-fondé et co-financé par l’Union européenne.

Le consortium vise à ouvrir la voie au déploiement d’une production offshore et à grande échelle d’hydrogène renouvelable. Le projet HOPE consiste en effet à développer, construire et exploiter d’ici 2026 la première unité de production de 10 MW en mer du Nord, au large de la Belgique. Son objectif est de démontrer la viabilité technique et financière de ce projet offshore, et du transport par pipeline pour desservir des clients onshore.

Avec HOPE, la production d’hydrogène en mer passe à l’échelle industrielle

Lhyfe avait franchi une première étape en 2022 avec l’inauguration d’une 1ère mondiale : Sealhyfe, le 1er pilote de production d’hydrogène en mer au monde, intégrant déjà la technologie Plug, et alimenté par une éolienne flottante d’une puissance de 1 MW.

Avec HOPE, les partenaires du consortium changent d’échelle et visent la commercialisation : ce projet d’une envergure inédite (10 MW) pourra en effet produire jusqu’à 4 tonnes / jour d’hydrogène vert en mer qui sera exporté à terre par un pipeline composite, compressé et distribué à des clients pour des usages dans les secteurs de l’industrie et des transports. HOPE est le premier projet offshore de cette dimension au monde à débuter sa mise en œuvre effective, pour une mise en service de l’unité de production et des infrastructures d’export et de distribution dès 2026.

HOPE bénéficiera d’une situation idéale, à 1 km des côtes, dans la zone d’essais en mer située devant le port d’Ostende (Belgique), qui vise à être le maillon central de la filière hydrogène en Belgique et a contribué au développement du projet depuis sa genèse.

Le site de production sera alimenté par une électricité fournie dans le cadre de contrats PPA (Power Purchase Agreement) qui garantissent sa provenance renouvelable. L’eau utilisée pour l’électrolyse sera pompée dans la mer du Nord, désalinisée et purifiée.

Le site de production sera composé de trois unités : production et compression (à moyenne pression) en mer, exportation par un pipeline composite, puis compression (à haute pression), stockage et distribution à terre.

Les premiers kilos d’hydrogène de HOPE pourraient être produits dès 2026. Ils alimenteront les besoins en mobilité et les petites industries en Belgique, au nord de la France et au sud des Pays-Bas, dans un rayon de 300 km.

Un projet « flagship » pour la Commission Européenne et le Clean Hydrogen Partnership

Ce projet a été retenu pour financement dans le cadre des appels à propositions « Clean Hydrogen Partnership » co-financé par l’Union Européenne. HOPE est ainsi reconnu comme une initiative phare (“Flagship project”) participant de façon déterminante à la transition énergétique. Via une première démonstration à grande échelle, le projet permettra en effet d’améliorer les solutions technologiques pour la production d’hydrogène renouvelable offshore et son export à terre, de contribuer à réduire les risques d’investissement pour des projets à beaucoup plus grande échelle dans les années à venir, ouvrant ainsi la voie pour une production de quantité massive d’hydrogène renouvelable en Europe.

La subvention accordée par la Commission Européenne couvre une période de 5 ans : 3 ans de développement du démonstrateur puis 2 ans de démonstration de la fiabilité technique et de la viabilité commerciale du modèle. L’exploitation commerciale des infrastructures de production, d’export et de distribution d’hydrogène ainsi développées a vocation à se poursuivre au-delà de la durée du projet.

La subvention de 20 millions d’euros permettra de financer les phases d’étude, la fourniture des équipements, la réalisation des travaux ainsi que des travaux de recherche, développement et innovation portant principalement sur l’optimisation des solutions technologiques et de l’opération de ce type d’infrastructure. L’un des axes de travail porte également sur l’analyse techno-économique de solutions de production d’hydrogène renouvelable offshore à beaucoup plus grande échelle.

Grâce à un plan de diffusion et d’exploitation des résultats ambitieux, le consortium entend accélérer le déploiement de solutions hydrogène offshore à grande échelle pour contribuer à atteindre l’objectif fixé par la Commission européenne de 10 Mt d’hydrogène propre produit dans l’Union européenne d’ici 2030 pour décarboner l’économie européenne.

Des partenaires de premier rang pour une succession d’innovations technologiques

HOPE combinera les expertises et savoir-faire de chacun des 9 partenaires impliqués couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur de l’hydrogène renouvelable.

Les principales innovation clés qui seront développées dans le projet :

   - Barge offshore recyclée. La structure accueillant l’unité de production sera une barge auto-élévatrice (jack-up) acquise d’occasion, démontrant qu’il est possible de transformer des infrastructures précédemment utilisées pour le pétrole et le gaz et de leur donner une seconde vie pour la production d’une énergie renouvelable, tout en contribuant à réduire les coûts et les délais.
   - Electrolyseur PEM de 10 MW. Très compact, cet électrolyseur sera le premier de cette puissance à être installé en mer.
   - Système de traitement de l’eau de mer. Ce système peu énergivore, compact, économique et capable d’utiliser la chaleur émise par l’électrolyseur, sera pour la première fois utilisé pour produire de l’hydrogène vert à partir d’eau de mer purifiée par évaporation.
   - Pipeline (ou hydrogénoduc) flexible sous-marin pour l’exportation de l’hydrogène. L’hydrogène sera exporté à terre via un pipeline composite thermoplastique flexible de plus d’1 km qui transportera pour la 1ère fois de l’hydrogène produit en mer après avoir été techniquement qualifié pour cet usage spécifique.

Expertise et rôle des partenaires (classés en fonction de la contribution demandée à l’UE) :

   - Lhyfe (France) : ingénierie, achats d’équipements, suivi des travaux, opération, optimisation du système global de production, export et distribution, coordination du projet.
   - Plug (Pays-Bas) : fourniture et ingénierie de l’électrolyseur 10MW.
   - EDP NEW (Portugal) : contribution à l’optimisation des opérations et l’analyse des impacts. Conduite des études technico-économiques pour les développements à grande échelle.
   - POM West-Vlaanderen (Belgique) : support pour la mise en œuvre du projet sur la zone de test (études, permis) et analyse des impacts-sociaux économiques et environnementaux du projet.
C   - EA (France) : optimisation des opérations via simulation numérique.
   - Strohm (Pays-Bas) : fourniture du pipeline composite thermoplastique (TCP) flexible sous-marin.
   - Alfa Laval (Danemark) : fourniture du système du traitement d’eau de mer.
   - DWR eco (Allemagne) : communication et diffusion des résultats du projet à travers l’Europe.
   - ERM – Element Energy (France) : soutien à la coordination.

A propos de Lhyfe

Lhyfe est un groupe européen dédié à la transition énergétique, producteur et fournisseur d’hydrogène vert et renouvelable. Ses sites de production et son portefeuille de projets visent à donner accès à un hydrogène vert et renouvelable en quantités industrielles, et à entrer dans un modèle énergétique vertueux permettant la décarbonation de pans entiers de l’industrie et de la mobilité. En 2021, Lhyfe a inauguré le 1er site industriel de production d’hydrogène vert au monde en connexion directe avec un parc éolien. En 2022, Lhyfe a inauguré la 1ère plateforme pilote de production d’hydrogène vert en mer au monde. Lhyfe est présent à travers 11 pays européens et comptait 149 collaborateurs à fin 2022. L’entreprise est cotée en Bourse sur le marché Euronext à Paris (ISIN : FR0014009YQ1 – mnémo : LHYFE).


Source : Communiqué Lhyfe

Voir la fiche de l'entreprise Lhyfe



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
 
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 

euro-énergie © Atémys 2024 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources