Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news      interviews   

fév.
11
2011
Les 10 avis publiés par l'ADEME en 2010

Chaque année, l’ADEME se positionne sur un ensemble de sujets déterminants. Vous trouverez ci-dessous les « Avis de l’ADEME » élaborés au cours de l’année 2010 et concernant les énergies : économie d’énergie, énergies renouvelables.

Economie d’énergie

L’éclairage économe : les lampes fluorescentes compactes (juin 2010) et l’éclairage à diodes électroluminescentes (novembre 2010)
L’éclairage représente 10% des consommations totales d’électricité. Il fait le plus souvent appel à des moyens thermiques de production qui génèrent des émissions de gaz à effet de serre (gaz, charbon…). C’est pourquoi l’Union Européenne a fixé un calendrier de retrait progressif des ampoules traditionnelles de 25 à 100 watts allant jusqu’à l’arrêt de leur commercialisation au 1erseptembre 2012. L’ADEME fait le point, dans deux avis, sur les alternatives plus économes en énergie.

Les lampes fluorescentes compactes (LFC) encore appelées lampes basse consommation (LBC) représentent l’alternative la plus crédible actuellement pour remplacer les lampes traditionnelles.

La diode électroluminescente (LED) constitue une technologie prometteuse en matière d’éclairage économe. Cependant, en l’absence d’informations claires permettant au consommateur de juger de leurs performances et de leurs impacts sanitaires, l’ADEME n’est pas en mesure de faire la promotion des produits actuellement sur le marché.

Bénéfices environnementaux du compteur « Linky »
novembre 2010
Le compteur Linky est un compteur télé paramétrable et communiquant, capable de stocker et véhiculer de l’information en amont (vers les gestionnaires de réseaux, par exemple) ou en aval (vers les clients notamment). L’ADEME estime qu’aujourd’hui le compteur Linky apporte des bénéfices en termes de comptage et de gestion du réseau électrique, voire de diminution du contenu de CO2 du KWh électrique.
Mais, les bénéfices pour le consommateur en matière de maîtrise de la demande restent théoriques. L’ADEME recommande que tous les consommateurs puissent avoir accès gratuitement aux informations essentielles sur leur consommation. Les informations les plus adaptées et leur mode de communication, notamment en temps réel, devraient être validés dans le cadre d’expérimentations.


Energies renouvelables

Les biocarburants de 1ère génération

Un biocarburant est un carburant constitué de dérivés industriels (gaz, alcools, éthers, huile…), obtenu après transformation de produits d’origine végétal ou animal. Les biocarburants sont diffusés sous deux formes : le biodiesel et l’éthanol. En France, en 2010, le plan de développement des biocarburants prévoit leur incorporation dans les carburants routiers à hauteur de 7 % du contenu énergétique.
Pour l’ADEME, la réduction drastique des consommations de carburants reste la priorité majeure. Les biocarburants sont une des solutions pour diminuer la consommation des transports routiers et réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cependant, il reste des incertitudes sur l’impact du changement d’affectation des sols indirect qui nécessitent la poursuite des travaux d’évaluation des bilans des biocarburants.

Photovoltaïque : centrales solaires au sol et serres agricoles
Les énergies renouvelables sont un des piliers de la lutte contre le réchauffement climatique. L’énergie solaire photovoltaïque connaît un fort développement depuis 2007 avec différents types d’installations : panneaux posés ou intégrés en toiture ou en façade, centrale solaire au sol ou plus récemment, serres agricoles. De manière générale, l’ADEME privilégie les projets d’intégration de ce système aux bâtiments existants. L’Agence fait le point, à travers deux avis, sur les projets de centrales au sol et de serres photovoltaïques.

Les centrales solaires photovoltaïques nécessitent une certaine surface pour leur mise en place et peuvent pour ce faire occuper des terres agricoles ou forestières. L’ADEME recommande que tout projet de centrale au sol fasse l’objet d’une réflexion globale, menée à l’échelle d’un territoire, sur les zones d’implantation à privilégier. L’ADEME insiste sur l’utilisation de terres qui ne soient ni agricoles ni forestières et plus généralement sur l’implantation dans des zones déjà artificialisées ne présentant pas de concurrence d’usage entre les sols (friches urbaines, anciennes carrières, par exemple).

Les serres agricoles photovoltaïques consistent à intégrer, sur la structure d’une serre, des modules photovoltaïques pour produire de l’électricité. Selon l’ADEME, les projets de construction de serres photovoltaïques comportent actuellement trop d’incertitudes techniques et agronomiques à moyen et long terme (productivité, fiabilité, durabilité) pour en assurer la promotion.

Source : Communiqué ADEME

Voir la fiche de l'entreprise ADEME



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
 
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 

euro-énergie © Atémys 2024 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources