Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news   

mai
18
2021
Repositionnement d’ENGIE pour une croissance de long-terme et durable Accélération dans les Renouvelables Engagement pour un objectif « Net Zéro Carbone » en 2045

Catherine MacGregor, Directrice générale, a déclaré : « Nous repositionnons ENGIE pour être en capacité de saisir les importantes opportunités de croissance sur nos marchés. Le Groupe est pleinement engagé dans son rôle de leader de la transition énergétique, avec des priorités claires, une approche industrielle et un focus sur l'excellence opérationnelle et les résultats. ENGIE, plus simple, est ainsi à même de mener une transition énergétique abordable, fiable et durable. En mettant l'accent sur les énergies renouvelables, les infrastructures énergétiques décentralisées et les gaz renouvelables, ENGIE construit dès aujourd'hui le système énergétique à faibles émissions carbone de demain. »

Jean-Pierre Clamadieu, Président du Conseil d’Administration, a ajouté : « Le Conseil d’administration a approuvé les décisions annoncées aujourd’hui par Catherine MacGregor et son équipe qui s’inscrivent dans les orientations stratégiques arrêtées par le Conseil en Juillet 2020. Je me réjouis de constater qu’ENGIE est aujourd’hui engagé dans une transformation majeure avec des objectifs clairs et des équipes mobilisées pour faire du Groupe un leader de la transition énergétique répondant aux attentes de ses parties prenantes. »

Un ENGIE plus simple et bien positionné pour saisir les opportunités d’un marché énergétique porteur

Un portefeuille d'activités aligné sur les grandes tendances du secteur.
Le secteur mondial de l'énergie connaît actuellement de profonds changements : un cycle de croissance majeur s’ouvre, porté par l'accélération de la décarbonation, couplée à une forte croissance de la demande. Avec des activités complémentaires entre elles, alignées sur ces grandes tendances mondiales, ENGIE occupe une position unique pour tirer parti de cette croissance.

Une simplification du Groupe engagée à un rythme soutenu.
Le Groupe se concentre sur ses activités principales, avec une empreinte géographique recentrée et des relations solides avec les parties prenantes locales. D'ici 2023, son empreinte géographique sera ramenée à moins de 30 pays, contre 70 en 2018. Afin d'aligner sa finalité industrielle à long terme avec ses objectifs stratégiques, le Groupe a rationalisé son organisation, passant de 25 Business Units à 4 Global Business Units (GBU). Le Groupe tirera sa croissance de ses activités Renouvelables et d’Energy Solutions, tandis que les Infrastructures et les activités Thermiques continueront de présenter un profil de rendement. Ces 4 GBU seront entièrement responsables de leur P&L, pour renforcer la capacité à atteindre les objectifs et l’alignement avec les engagements.

Création d’un nouveau leader dans les services multi-techniques en bonne voie.
La consultation des instances représentatives du personnel progresse et la mise en place d’une gestion indépendante de « BRIGHT » au sein d'ENGIE au 1er juillet 2021 est une priorité. La phase de marketing devrait débuter dès le second semestre. ENGIE a ainsi retenu dans ses hypothèses de guidance 2023 l'absence de contribution de « BRIGHT ».
L'ambition d'ENGIE, une fois cette opération réalisée, est de délivrer une croissance high-single digit de ses résultats.

ENGIE construit aujourd’hui le système énergétique bas carbone de demain en se concentrant sur les Renouvelables et les Infrastructures pour soutenir la décarbonation de ses clients

Un engagement fort pour l’objectif « Net Zéro Carbone » d’ici 2045 sur tous les scopes

ENGIE renforce son engagement en faveur de la décarbonation avec un objectif ambitieux « Net Zéro Carbone » sur les 3 scopes d'ici 2045, en suivant la trajectoire « well below 2°C ». Sur la voie du « Net Zéro Carbone », le Groupe prévoit de réduire l'intensité carbone de sa production électrique à 158 g/kWh en 2030, contre 348 g/kWh en 2017, conformément aux objectifs Science Based Targets.

ENGIE a démontré à nouveau son engagement en faveur de la sortie du charbon en annonçant récemment au Chili un plan de transformation complet, qui prévoit le développement de 2 GW de capacités renouvelables et la fin de ses activités de production d'électricité au charbon d'ici 2025. L'objectif global reste la sortie définitive du charbon en Europe d'ici 2025 et au niveau mondial d'ici 2027. Pour réaliser ces objectifs, tout en contribuant à une transition juste, ENGIE privilégie les options de sortie dans l’ordre suivant : fermeture, conversion et cession. La cession n’est envisagée que dans les cas où les autres options ne sont pas possibles.

ENGIE s’engage comme leader de la responsabilité sociétale.
Être une entreprise plus performante, c’est aussi être une entreprise engagée concrètement pour le développement des personnes. Cette attention continue d’ENGIE reste au cœur de la nouvelle organisation simplifiée, avec un fort accent sur la diversité, l’égalité des genres, l’apprentissage et la formation. Le Groupe est fier de l’engagement de ses collaborateurs, tel que mesuré par son enquête annuelle sur l’engagement global et se félicite également de sa capacité à attirer les meilleurs talents, ce qui constitue un facteurclé de différenciation du Groupe.

ENGIE contribue également à la décarbonation de ses clients.
ENGIE a mesuré qu’en 2020 le recours à ses produits et services a permis d'éviter 20Mt CO2e chez ses clients. La méthodologie mise en œuvre a en outre été rendue publique afin de contribuer à la définition d’un standard ouvert et objectif qui dynamisera le marché de la décarbonation. Le Groupe prévoit de permettre à ses clients d’éviter 45Mt CO2e par an d'ici 2030.

Focalisation sur la croissance des Renouvelables et d’Energy Solutions

Une expertise avérée et une approche ciblée pour capter la croissance du marché des Renouvelables.
Plus de 300 GW de nouvelles capacités d'énergies renouvelables devraient être mises en service entre 2020 et 2025 dans les principales zones géographiques d'ENGIE et cette tendance devrait se poursuivre sur le long terme. ENGIE a développé une solide plateforme de capacités renouvelables de 31 GW (à 100 %). En s’appuyant sur son expertise en matière de développement commercial, de gestion de l'énergie et d'excellence opérationnelle, ENGIE va accélérer sa croissance annuelle dans ce domaine. Cette croissance annuelle moyenne, de 3 GW actuellement, passera à 4 GW entre 2022 et 2025, puis à 6 GW entre 2026 et 2030, principalement par le biais d’un développement organique. Cela devrait donc mener à une capacité totale installée de 50 GW en 2025 et 80 GW en 2030.

Cette ambition est soutenue par un solide pipeline de 56 GW, qui bénéficie d'un bon équilibre entre les projets d'éolien terrestre, d'éolien en mer et de solaire. Les principales priorités géographiques seront l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Amérique latine, et les projets d’éolien en mer couvriront une zone géographique plus large. Le Groupe conservera davantage de projets sur son bilan principalement sur ses marchés prioritaires pour l'éolien terrestre et le solaire.

Energy Solutions, leader des infrastructures énergétiques décentralisées bas carbone, telles que les réseaux urbains de chaud et de froid, la production décentralisée d’énergies et la mobilité bas carbone, et des services associés. Environ 75 % de l'EBIT de cette nouvelle GBU devrait provenir des infrastructures énergétiques décentralisées bas carbone et 25 % de services d'efficacité énergétique.

Les activités d’Energy Solutions seront fondées sur des contrats de long terme, proches des contrats d’infrastructures, où ENGIE peut tirer parti de ses avantages concurrentiels que sont son expertise unique et étendue dans ce domaine, ainsi que sa relation historique avec les principaux promoteurs de la transition énergétique. Ces activités bénéficient de la tendance mondiale à la décarbonation, avec l’adoption par les décideurs politiques, les villes et les entreprises, d’objectifs ambitieux de neutralité carbone, nourrissant de solides perspectives de croissance.

Le Groupe s'est fixé l'objectif ambitieux d'ajouter 8 GW de capacité pour atteindre 32 GW d'infrastructures énergétiques décentralisées bas carbone d'ici 2025.

Un profil de rendement pour les Infrastructures et la Production Thermique

Les Infrastructures jouent un rôle essentiel dans la transition énergétique.
Les réseaux de gaz contribuent à une transition abordable et fiable et permettront à long terme le développement des gaz renouvelables. ENGIE a une position significative dans les réseaux de gaz en France qui apportent de la stabilité, de la visibilité et une forte génération de cash-flow. Comme indiqué en juillet dernier, ENGIE va s’attacher à rééquilibrer ses activités entre des réseaux centralisés en France vers davantage d’infrastructures décentralisées à faible émission de carbone et d’Infrastructures à l’international.
A l’international, ENGIE restera concentré sur les réseaux de gaz et d'électricité, principalement en Amérique latine, où ces activités bénéficient de cadres réglementaires ou contractuels stables à long terme.

La Production Thermique, un portefeuille équilibré combinant des revenus majoritairement contractés et de l’optionalité merchant.
Dans un contexte de forte croissance des énergies renouvelables, qui sont par nature intermittentes, les capacités thermiques sont essentielles pour assurer la flexibilité et la sécurité du système énergétique. Chez ENGIE, ces capacités thermiques bénéficient d'une solide visibilité contractuelle avec une durée restante moyenne de plus de 10 ans des contrats de vente d’électricité, pour l'ensemble des centrales, tout en conservant une optionnalité merchant pour saisir les opportunités qu’offrent les spreads de marché, les mécanismes de rémunération de capacité et les services ancillaires. En 2020, l'EBIT des activités contractées a représenté 69 % de l'EBIT total de la Production Thermique.

ENGIE, précurseur des systèmes énergétiques du futur

Une approche intégrée des systèmes énergétiques combinant la production d’électricité renouvelable et les gaz renouvelables est essentielle pour en assurer la résilience, la fiabilité et la décarbonation. Fort de sa longue expérience dans les domaines de l'électricité et du gaz, ENGIE est un précurseur dans le développement de ces solutions futures où il bénéficie d’ores et déjà de solides positions. Le biométhane est l'un de ces marchés stratégiques avec un potentiel de croissance attractif à court terme. Il est déjà une réalité en France et devrait atteindre 10 % du mix gazier français d'ici 2030. ENGIE a pour objectif d'atteindre 4 TWh de production d'ici 2030.

Construire une position forte dans l’hydrogène.
Cette technologie qui émerge rapidement prend de l'ampleur au niveau mondial et ENGIE bénéficie des avantages liés à sa position de précurseur. L'hydrogène est stratégique pour la décarbonation du gaz car il permet une meilleure intégration des énergies renouvelables. Il contribue également à réduire les émissions des secteurs difficiles à décarboner et les technologies associées sont de plus en plus compétitives.
Dans ce contexte attractif, ENGIE affiche des objectifs ambitieux pour le développement à long terme de l'hydrogène. A l'horizon 2030, le Groupe prévoit de :

  - développer une capacité de production d’hydrogène vert de 4 GW,
  - disposer de 700 km de réseaux d'hydrogène dédiés et de 1 TWh de capacités de stockage,
  - gérer plus de 100 stations de recharge.

Plan financier à moyen terme et perspectives

9 à 10 milliards d'euros de cessions réalisées à un rythme soutenu pour simplifier le Groupe et la proposition faite aux investisseurs.
Le mix d'activités d'ENGIE évoluera grâce à des revues stratégiques sur les activités non prioritaires, à de nouvelles sorties de pays, à l'alignement sur l'engagement « Net Zéro Carbone » et au rééquilibrage de ses activités d’Infrastructures. Ces cessions de 9 à 10 milliards d'euros sur 2021-23 seront réalisées à un rythme soutenu en tenant compte des parties prenantes du Groupe, avec pour objectif de maximiser la valeur pour tous.

Des investissements de croissance de 15 à 16 milliards d'euros en accélération.
ENGIE prévoit des investissements de croissance entre 15 et 16 milliards d'euros sur la période 2021-2023, dont environ 55 % sont déjà engagés. Ces investissements devraient être répartis comme suit : 40-45 % pour les Renouvelables, 30-35 % pour les Infrastructures et 15-20 % pour Energy Solutions, avec des budgets CO2 respectifs. En outre, 80 % de ces investissements devraient être compatibles à la taxonomie européenne actuellement en cours d’élaboration. L'allocation de ces investissements respectera un processus assorti de critères financiers et ESG stricts. Globalement, la contribution à l’EBIT de ces investissements de croissance devrait s’élever à un milliard d'euros sur la période 2021-2023.
Ce processus rigoureux, favorable à la création de valeur, impactera positivement le rendement des capitaux employés (ROCE) : le ROCE du Groupe devrait ainsi passer de 6,8 % en 2019 à plus de 7,5 % en 2023.

Les investissements de maintenance optimisés devraient atteindre 7 à 8 milliards d'euros sur la période 2021-23, dont 50 % devraient être alloués aux Infrastructures régulées et rémunérés conformément au cadre régulatoire. De plus, 4 milliards d'euros seront dédiés au financement des provisions nucléaires belges.

ENGIE accélère l'amélioration de sa performance en se concentrant davantage sur l'exécution, par le biais d’un plan de performance conçu pour améliorer l'efficacité des activités opérationnelles et des fonctions support. Ce plan permettra une contribution nette à l'EBIT de 600 millions d’euros sur la période 2021-2023. Cette augmentation nette de l'EBIT est sous-tendue par une amélioration brute d'un peu plus d’un milliard d'euros.

La digitalisation et les systèmes d’information seront des leviers importants de ce plan de performance, qui s’appuiera sur le déploiement d’outils numériques efficaces : plateformes numériques, plateformes de données et convergence entre les ERP et les CRM.

ENGIE mettra également davantage l'accent sur la génération de cash, principalement grâce à ses investissements de maintenance optimisés et à un suivi rigoureux du fonds de roulement opérationnel avec une amélioration de la conversion de l’EBITDA en Free Cash Flow.

Maintien d'un bilan « strong investment grade » sur 2021-23.
Alors que le CFFO(2) et les cessions financeront les investissements et les dividendes, ENGIE vise à maintenir un bilan dont le ratio dette nette économique sur EBITDA est inférieur ou égal à 4 sur le long terme. Ainsi, ENGIE continue de viser une notation de crédit « strong investment grade ».

Indications financières.
Pour 2023, le Groupe prévoit un résultat net récurrent part du Groupe compris entre 2,7 et 2,9 milliards d'euros, sur la base d'une fourchette indicative d'EBITDA de 10,3 à 10,7 milliards d'euros et d'EBIT de 5,7 à 6,1 milliards d'euros.
ENGIE a retenu dans ses hypothèses de guidance 2023 l'absence de contribution de « BRIGHT ».

Engagement en faveur d'une politique de dividende durable.
Le Conseil d'Administration a réaffirmé la politique de dividende du Groupe basée sur un taux de distribution de 65% à 75% du résultat net récurrent part du Groupe. Dans le cadre du plan sur trois ans annoncé aujourd'hui, ENGIE prévoit une augmentation du dividende par action portée par la croissance de ses résultats. Par ailleurs, ENGIE introduit également un dividende plancher de 0,65 € par action pour la période 2021 à 2023.

(1) Nom temporaire pour désigner le nouveau leader dans les services multi-techniques
(2) Cash Flow From Operations = Free Cash Flow avant Capex de maintenance

A propos d’ENGIE

Nous sommes un groupe mondial de référence dans l’énergie bas carbone et les services. Avec nos 170 000 collaborateurs, nos clients, nos partenaires et nos parties prenantes, nous sommes engagés chaque jour pour accélérer la transition vers un monde neutre en carbone, grâce à des solutions plus sobres en énergie et plus respectueuses de l’environnement. Guidés par notre raison d’être, nous concilions performance économique et impact positif sur les personnes et la planète en nous appuyant sur nos métiers clés (gaz, énergies renouvelables, services) pour proposer des solutions compétitives à nos clients.

Chiffre d’affaires en 2020 : 55,8 milliards d’euros. Coté à Paris et Bruxelles (ENGI), le Groupe est représenté dans les principaux indices financiers (CAC 40, DJ Euro Stoxx 50, Euronext 100, FTSE Eurotop 100, MSCI Europe) et extra-financiers (DJSI World, DJSI Europe, Euronext Vigeo Eiris - Eurozone 120/ Europe 120/ France 20, MSCI EMU ESG, MSCI Europe ESG, Euro Stoxx 50 ESG, Stoxx Europe 600 ESG, and Stoxx Global 1800 ESG).


Source : Communiqué ENGIE

Voir la fiche de l'entreprise ENGIE



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 
Napec
 
Napec
 
Napec
 

euro-énergie © Atémys 2021 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources