Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news   

juin
03
2011
Trois nouveaux records au Shell Eco-marathon

La troisième et dernière journée d’épreuves du Shell Eco-marathon Europe 2011 s’est achevée sur une remise des prix où l’on a pu constater la nature pan-européenne de cette manifestation. Cent quatre-vingt-sept équipes étaient présentes et les lauréats provenaient de dix pays différents.

Dans la classe E-mobilité, on a notamment remarqué les nouveaux records établis dans les catégories Prototype à énergie solaire et pile à hydrogène. L’équipe mecc-Sun du Politecnico di Milano (Italie) a conçu et construit une voiture fonctionnant à l’énergie solaire capable de parcourir la distance stupéfiante de 1.108 kilomètres avec seulement 1 kWh d'énergie. « J’ai été très impressionné par cette équipe italienne », déclare Norman Koch, directeur technique du Shell Eco-marathon Europe, à propos de cette équipe lauréate en énergie solaire. « Son véhicule est remarquablement conçu en termes d'optimisation du rendement, tant pour le moteur que pour la carrosserie du véhicule. Imaginer et créer une voiture capable de parcourir toute la longueur de l’Italie avec une si petite quantité d'énergie est vraiment extraordinaire. »

L'équipe de Polytech Nantes (France), a battu son propre record dans la catégorie Prototype pile à hydrogène en parcourant 590,2 km/kWh. Mohammed El Bahloul, responsable de l’équipe, est ravi : « Nous avons gagné deux années de suite, dit-il, mais nous ne nous endormons pas sur nos lauriers. Beaucoup de grandes écoles sont engagées dans cette compétition, dont nous aimons le caractère exigeant, car il rend la victoire encore plus précieuse. C’est un grand honneur que de l’emporter face à de telles équipes. »

TERA TUGraz, de l'Université technique de Graz (Autriche), participait à la première compétition organisée pour la catégorie Prototype batterie rechargeable, établissant pour les prochaines années un résultat de référence de 842,5 km/kWh, alors que l'équipe de la Fachhochschule de Trèves en Allemagne atteignait 232,9 km/kWh dans la catégorie UrbanConcept.

Les lauréats de la classe Combustion interne sont l’équipe française Microjoule de La Joliverie, dont le véhicule Prototype essence a réussi à parcourir 3688,2 km/l, et DTU Roadrunners de l'Université Technique du Danemark, dont la voiture a couvert l’équivalent de 509,4 km/l en catégorie UrbanConcept éthanol.

Ce succès réjouit François Letort, de l'équipe Microjoule. « Nous avons travaillé très dur, non seulement sur la piste lors de la course, mais aussi depuis deux ans, déclare-t-il. Décrocher le prix est une belle récompense du travail acharné accompli pour cela par les membres de l'équipe. »

Chaque année, un prix est également attribué à la voiture qui émet le moins de CO2. Cette année, un nouveau record a été établi dans la catégorie UrbanConcept par proTRon Team (Allemagne), qui a repoussé les limites de la conduite propre en deçà de 2 g/km (1,972 g/km), tandis que le véhicule construit par le lauréat dans la catégorie Prototype, TERA TUGraz (Autriche), n'émet que 0,545 g/km.

« Nous sommes très heureux d’avoir gagné, mais dès la semaine prochaine, nous allons réfléchir à ce que nous ferons l'année prochaine », déclare Jung Bluth, l’un des membres de l'équipe. « C'est un résultat incroyable pour nous – deux automobiles et la première place dans deux catégories avec notre voiture UrbanConcept, et je pense que nous pouvons aussi faire bien mieux en Prototype ».

Cette année, pour la première fois, la compétition comportait deux classes – l’une pour les moteurs à combustion interne, l’autre pour les automobiles à moteur électrique (piles à hydrogène, batteries rechargeables et technologie solaire).

« Cette manifestation illustre le niveau de créativité et de persévérance de la jeune génération d'ingénieurs européens », a déclaré Niel Golightly, directeur de la communication de Shell pour les activités aval, après avoir assisté à l'événement. « Les chiffres des deux classes – 57 % d’inscrits en moteurs à combustion et 43 % dans la nouvelle classe E-mobilité – témoignent d’un fort intérêt à la fois pour la recherche de la limite absolue du rendement énergétique et pour la création de véhicules électriques et à combustion interne susceptibles d’éclairer la conception des automobiles dans l’avenir. »

Autre grande nouvelle, le Shell Eco-marathon Europe changera de cadre en 2012. Après trois ans à l’EuroSpeedway de Lausitz, en Allemagne, l’épreuve s’installera l’an prochain à Rotterdam, aux Pays-Bas. Conformément à sa nature européenne, elle change ainsi de site à intervalle de quelques années pour aller à la rencontre de nouveaux spectateurs et de nouveaux pays. Il ne fait aucun doute que l’esprit du Shell Eco-marathon perdurera dans l’environnement urbain de Rotterdam. Des détails supplémentaires seront disponibles en temps utile.

Source : Communiqué SHELL

Voir la fiche de l'entreprise SHELL



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 
Napec
 

euro-énergie © Atémys 2021 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources