Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news      interviews   

juin
23
2023
La production annuelle d'énergies renouvelables doit tripler d'ici à 2030

Les Perspectives pour les transitions énergétiques mondiales de l'IRENA appellent à une augmentation de la production d'énergies renouvelables de 1 000 GW par an d'ici à 2030 pour pouvoir maintenir l'objectif climatique de 1,5 °C dans la ligne de mire

Dans le premier volume des Perspectives pour les transitions énergétiques mondiales (WETO) 2023 publié aujourd'hui, l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) identifie la voie à suivre pour corriger immédiatement la trajectoire en vue d'atteindre l'objectif climatique de 1,5 °C. Le rapport appelle à une stratégie mondiale plus ambitieuse en matière de déploiement des énergies renouvelables, basée sur une infrastructure physique, des politiques et des réglementations, et sur le renforcement des capacités institutionnelles et humaines.

WETO 2023: 1.5°C Pathway considère l'électrification et l'efficacité comme des moteurs clés de la transition énergétique, alimentés par les énergies renouvelables, l'hydrogène propre et la biomasse durable, et suit leur mise en œuvre dans tous les secteurs de l'énergie. Selon la dernière édition de cette publication, des progrès ont été réalisés, principalement dans le secteur de l'électricité, où l'on observe une augmentation record de la capacité renouvelable mondiale de 300 gigawatts (GW) en 2022. Malgré cela, le fossé entre ce qui a été réalisé et ce qui serait nécessaire continue de se creuser.

Des objectifs plus ambitieux sont nécessaires en matière d'énergies renouvelables : d'ici à 2030, chaque année, le monde doit ajouter en moyenne 1 000 GW à sa capacité renouvelable, et augmenter de manière significative le recours direct à ces énergies dans les secteurs d'utilisation finale. À partir du premier bilan mondial de la COP28 aux Émirats arabes unis, les WETO apportent des éclairages indispensables sur les actions prioritaires à mener dans les années à venir.

Le Directeur général de l’IRENA, Francesco La Camera, a déclaré : « Il faut se rendre à l'évidence : nous ne sommes pas sur la bonne voie pour respecter l'Accord de Paris. Notre seule option est de suivre le chemin le plus prometteur, à savoir celui qui s'appuie sur des bases scientifiques et qui place les énergies renouvelables au centre de la solution, tout en conduisant les pays sur la voie de la sécurité énergétique, de la réduction des coûts énergétiques et d'un développement industriel tourné vers l'avenir. La transition énergétique doit devenir un outil stratégique au service d'un monde plus équitable, et plus solidaire. La COP28 et le bilan mondial doivent non seulement confirmer notre écart par rapport à la voie à 1,5 °C, mais aussi nous fournir un plan stratégique pour nous ramener sur le droit chemin. »

Le Président désigné de la COP28, S.E. Dr Sultan al-Jaber, a quant à lui souligné : « Un objectif seul ne suffit pas. Ce rapport trace une voie solide vers la mise en œuvre et je salue les recommandations de l'IRENA. J'ai préconisé un triplement des énergies renouvelables d'ici à 2030, ce qui est conforme au rapport WETO de l'IRENA. La rapidité de la transition énergétique dépendra de la célérité avec laquelle nous pourrons mettre progressivement en place des solutions de remplacement zéro carbone tout en garantissant la sécurité énergétique, de sorte que personne ne soit laissé pour compte. Nous avons également besoin d'une volonté politique capable de créer les conditions nécessaires à l'expansion rapide des énergies renouvelables. Il s'agit de créer les cadres propices à une implantation de bout en bout et de mettre à disposition les moyens financiers accessibles et abordables nécessaires à la réalisation des projets. Si nous voulons atteindre nos objectifs à l'horizon 2030, des mesures urgentes doivent être prises pour accélérer l'expansion de l'infrastructure des réseaux, réduire les délais d'obtention des permis et diminuer le coût du capital sur les marchés émergents et dans les économies en développement.

J'ai été heureux de réaffirmer récemment notre engagement commun avec l'UE pour obtenir le plus grand soutien des parties à la COP28 en faveur d'un triplement des énergies renouvelables d'ici à 2030. La Présidence de la COP28 a également annoncé cette semaine que le Kenya se fera le champion des efforts déployés en Afrique pour tripler la capacité renouvelable à l'horizon 2030. »

En se concentrant sur les catalyseurs d'un système dominé par les énergies renouvelables, il est possible de s'attaquer aux obstacles structurels qui entravent les avancées de la transition énergétique. Les WETO ont identifié que la remise sur la voie à 1,5 °C nécessitait de surmonter les obstacles suivants :

   - l'absence d’infrastructures physiques
   - l'absence de politiques et réglementations habilitantes
   - des déséquilibres au niveau des compétences et des capacités institutionnelles.

Pour accélérer et amplifier la transition énergétique, il est nécessaire de repenser la coopération internationale. Cela implique d'évaluer les rôles et les responsabilités des entités nationales et régionales, des organisations internationales, des institutions financières internationales et des banques multilatérales de développement pour veiller à ce que celles-ci contribuent de manière optimale à la transition énergétique. Mais il faut aussi s'assurer que les fonds parviennent aux personnes les plus vulnérables de la planète.

Le rapport WETO fournit les analyses et le scénario nécessaires à la COP28 et étaye l'appel lancé par le président désigné de la COP28 pour créer des coalitions qui apportent un soutien de bout en bout à l'ensemble de l'écosystème des énergies renouvelables et nous permettent de tripler la capacité renouvelable, et ce, dans le cadre d'une transition énergétique juste ne laissant personne pour compte.

L'IRENA travaille en étroite collaboration avec des pays pour les aider à élaborer et à mettre en œuvre des politiques et des stratégies en matière d'énergies renouvelables qui soient compatibles avec la voie à 1,5 °C définie dans les WETO. L'Agence apporte également son assistance technique et contribue au renforcement des capacités pour aider les pays à augmenter la part des énergies renouvelables dans leur mix énergétique.

À propos de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA)

L’IRENA, principale agence intergouvernementale pour la transformation énergétique mondiale, accompagne les pays dans leur transition vers un futur propulsé par les énergies renouvelables, et constitue à la fois la plate-forme principale pour la coopération internationale, mais aussi un centre d’excellence, et un référentiel en matière de politiques, de technologies, de ressources et de connaissances financières au sujet des énergies renouvelables. Comptant 168 membres (167 États ainsi que l’Union Européenne) et 16 pays supplémentaires engagés dans le processus d’adhésion, l’IRENA promeut la large adoption et l’utilisation durable de toutes les formes d’énergies renouvelables dans un objectif de développement durable, d’accès à l’énergie, de sécurité énergétique, de prospérité et de croissance économique à faible émission de carbone.


Source : Communiqué IRENA

Voir la fiche de l'entreprise IRENA



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
 
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 

euro-énergie © Atémys 2024 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources